Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Portrait - Bergerie du Menez Hom

Blog

Portrait - Bergerie du Menez Hom

Solène Le Roux

J’adore ramener de la laine comme souvenir de vacances. Mais pas n’importe quelle laine ! Je cherche toujours une laine naturelle, produite localement, si elle existe dans la région, car il me tient à cœur de valoriser les produits et traditions lainières locales. Cette quête m’a amenée à découvrir sans le savoir les laines du Ménez Hom, en Bretagne, il y a quelques années, dans une boutique de Locronan (Ar Stivell) où entre des sabots et autres produits locaux se trouvaient quelques écheveaux de belle laine locale bien rustique en couleurs naturelles noire, blanche, et teinte en rouge.

C’est un de ces écheveaux que j’ai ressorti de mon stash quand j’ai commencé à travailler sur la Collection Terroir, en me disant qu’il méritait bien d’y trouver sa place ! Evidemment, la laine n’avait aucune étiquette, donc je n’avais aucune idée du métrage, de la marque… J’ai créé le Bonnet Onion Johnnies, inspiré par l’histoire des fermiers bretons qui allaient vendre leurs oignons en Grande-Bretagne (et sont à l’origine du cliché français du béret, marinière, et bicyclette). J’étais très contente du résultat car la torsade est vraiment bien mise en valeur par la texture de la laine, et le béret est très léger tout en ayant une bonne imperméabilité, et en plus il plait beaucoup à ma sœur, ce qui tombe bien car elle en était la destinataire !

Je me suis alors lancée dans une nouvelle quête : celle de retrouver l’origine de cette jolie laine ! La magie d’internet portant ses fruits, j’ai pu retrouver qu’elle provenait de la Bergerie du Menez Hom et j’ai pu entrer en contact avec son propriétaire Patrick Sastre-Coader qui a accepté de répondre à quelques questions !

Bonnet_Maelle2.jpg

Comment est née la Bergerie du Menez Hom ?
La bergerie est née d’une volonté d'élever des moutons ayant des qualités spécifiques :
Les moutons de race Landes de Bretagne qui sont assez rustiques pour pâturer sur la montagne du Menez Hom, et les Avranchins qui ont eux une qualité lainière excellente.

Pouvez-vous nous décrire les étapes de production de votre laine ?
D'abord la tonte. On fait venir 2 tondeurs professionnels pour ne pas blesser les animaux et récupérer une laine bien coupée.
Ensuite vient le tri. A la Bergerie du Menez Hom, environ 30% à 35% de la laine est jetée.
Puis on passe au lavage. Il est réalisé à la Laverie du Gévaudan à Saugues (42).
Et enfin le filage. La laine est envoyée à la Filature Terrade à Felletin (23).

Crédit photo : Bergerie du Menez Hom

Crédit photo : Bergerie du Menez Hom

Est-ce que vous pouvez m’en dire plus sur cette race historique et patrimoniale de brebis Landes de Bretagne ? Quelle est son histoire ? Les enjeux de sa revalorisation ?
Race oubliée plutôt que disparue, les Landes de Bretagne (ancien "mouton breton") connaissent un redéveloppement depuis les années 2000. 
L'enjeu génétique de cette population est sa capacité à tirer partie de l'environnement des "lande atlantique" qui sont composées d'une nourriture  grossière : ajoncs, molinie et bruyère. Et la possibilité d'élever des agneaux nés en plein air quelle que soit la saison !
Ses toisons sont de qualité très variables : douces à entièrement feutrées et de différentes couleurs  : blancs, grises, noires.

Collage_OnionJohnnies.jpg